Affichage des articles dont le libellé est Theo S.. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Theo S.. Afficher tous les articles

dimanche 22 octobre 2017

Suisse : Remise en service de la C 5/6 2969 par Théo S.


La locomotive C 5/6 2969 "Eléphant" a été construite en 1916
 pour la traction des trains lourds sur la ligne du Gothard. 
Les CFF la retirent du service en 1967 et elle est mise en monument 
devant les usines de son constructeur à Winterthur. 
En 2001 Eurovapor la reprend pour récupérer des pièces pour la locomotive C 5/6 2958 construite en 1915 et exposée après sa mise hors service en 1967 à Olten. 
Elle doit quitter sa place suite à des travaux de construction en 1996
 et c'est Eurovapor qui la reprend. 
Finalement le châssis de la 2969 est en meilleur état et elle récupère la chaudière de la 2958. En août 2017 après près de vingt ans de travaux la C 5/6 2969 circule de nouveau.

 Le 20 octobre 2017 elle fait un train Sulgen - Winterthur - Eglisau - Koblenz - Turgi (changement de direction) - Brugg (plaque tournante - Rotkreuz - Arth-Goldau - Erstfeld. 
Le 21 octobre elle circulera en double traction avec la C 5/6 2978 d'Erstfeld à Bellinzona et le 22 octobre elles rentreront les deux dans leurs dépôts d'Erstfeld et Sulgen.

Photos donc du 20 Octobre , Théo S n'étant pas disponible pour celles des 21 et 22 Octobre .



 C 5/6 2969 à Embrach-Rorbas lors de la prise d'eau
2 vues 





C 5/6 2969 à Brugg lors de la prise d'eau .





C 5/6 2969 et D 1/3 "Limatt", réplique de la première locomotive à vapeur suisse de 1847 .



C 5/5 2969 à Wohlen .

Photos Théo S .

jeudi 31 août 2017

Suisse : Transports régionaux Berne - Soleure (RBS) par Théo S.


Ce Dimanche 27 Août 2017 , les Modelistes "Stockerenbahn" à Bolligen fêtaient leurs 35 ans. Pour animer la fête le RBS organisait des courses spéciales
 avec l'automotrice historique BDe 4/4 36 entre Worblaufen et Worb. 
L'horaire de base se fait avec des rames modernes qui circulent toutes les 15 minutes. 
La motrice historique renforçait la cadence avec une circulation toutes les heures.

Ci-dessus, l 'automotrice VBW BDe 4/4 36 a un historique mouvementé. 
En 1913 elle est construite par SIG et MFO et arrive sur la ligne du Worblentalbahn comme CFe 4/4 101. 
En 1927 le Worblentalbahn devient le Vereinigte Bern - Worb-Bahnen (VBW) après la fusion des deux compagnies reliant Berne et Worb. 
La nouvelle désignation est CFe 4/4 36.  De 1946 à 1951 les ateliers de la compagnie modernisent le véhicule et installent un nouvel équipement électrique
 qui permet la réversibilité. 
Ce n'est qu'en 1988 qu'elle est mise hors service.
 Mais ce n'est pas la fin de sa carrière car elle est vendu au MOB qui l'utilise pour la manœuvre jusqu'en 2007. 
C'est à ce moment qu'elle est reprise par une association
 qui réussi à trouver des fonds pour la révision. 
Une grande partie des travaux se fait aux Ateliers RhB à Landquart. 
100 ans après sa mise en service elle reprend son service dans son état de la fin des années 1970. Elle se présente le 27 Août 2017 à Worblaufen.


 La rame RBS RABe 4/12 26 
(NExT = Niederflur Express Triebzug = rame rapide à plancher bas)
 assure normalement le service rapide entre Berne e Soleure.
 Exceptionnellement elle circulait ce Dimanche  sur une ligne de banlieue 
n'offrant pas de première classe. 
Elle passe le 27 août 2017 à Vechigen. 
Les rames 21 à 34 ont été construites en 2009 et 2013 par Stadler.



2 vues de la VBW BDe 4/4 36 à Vechigen.




 La Be 4/12 63 circulait depuis la livraison dans les années 1990 jusqu'en 2013
 entre Berne et Soleure. 
L'arrivée des NExt a permis de transformer le rames 62 à 72 "La Prima" entre 2010 et 2013 en Seconda pour le service banlieue. 
Elles ont perdu la première classe et reçu un grand compartiment multifonction,
ici à Vechigen.


Textes et Photos Théo S .


lundi 31 juillet 2017

Suisse : Chantier de renouvellement de voie Wohlen - Bremgarten


Texte et Photos de Théo S :

Après trois semaines de travaux intensifs qui ont succédé aux changement de rails,
 Il a fallu faire le ballastage final et ensuite commencer le bourrage et le régalage.

 En voie métrique les engins appropriés ne sont pas trop fréquents. 
L’entreprise responsable du renouvellement a loué la locomotive bi-mode 
du chemin de fer des usines hydro-électriques du Oberhasli. 
Les ballastières à bogies proviennent du Aare Seeland mobil. 
Comme attelages et freins sont compatibles ils étaient facilement possible de les engager. L’entreprise Sersa effectue le bourrage et régalage. 

Le vendredi 28 juillet à 7 heure la locomotive est arrivée par route et j’ai eu la charge de la descendre de la remorque en régime thermique. 
Les trois ballastières étaient déjà arrivées la veille.
 Il était donc facile de former le train et libérer pour 8 h la place pour le déchargement de la régaleuse Matisa également arrivée par camion. 
Là il a fallu deux heures pour décharger.

Vendredi après-midi début de la formation de trois conducteurs du chemin de fer à voie métrique à la conduite du bi-mode.

 Samedi nous avons répartis 1000 tonnes de ballast en dix voyages le long du tronçon renouvelé. Pendant cette opération la formation pratique des conducteurs s’est poursuivie.

En fin de semaine les véhicules rentreront sur leurs bases et l’exploitation ferroviaire
 après cinq semaines d’interruption.

Cordiales salutations

Théo








Photos Théo S .

mardi 11 juillet 2017

entre Wohlen et Bremgarten en Suisse avec Théo S.


Vendredi et samedi , Nous avons déchargé des rails de 120 mètres sur le dernier tronçon à trois fils de rail entre Wohlen et Bremgarten. 
Le troisième rail a déjà été déposé sur une partie de la ligne lors du RVB de 2016. 
Maintenant c'est le tour au dernier tronçon de perdre son troisième rail.
 Depuis plusieurs années, le trafic marchandises VN a cessé et il n'y a plus de raison de maintenir la voie normale. 
Il y a un service voyageur toutes les 30 minutes et 15 minutes durant les pointes.

La locomotive diesel à trois essieux Em 837 804 a été  construite en 1986 par MaK et BBC et elle comporte une transmission électrique avec moteurs triphasés.

Les rails sont arrivés par train depuis Donawitz en Autriche. 
Nous les avons acheminés sur place et une pelle rètro rail-route les a tiré un par un des wagons. Une fois le nombre de rails voulu déchargés, le train s'est déplacé.


 Ci-Dessus , le train de rail est prêt pour l'approvisionnement du chantier à Wohlen. 
Sur six wagons à bogies, d'une longueur entre 19,9 et 22,7 mètres 
sont chargés 36 rails qui pèsent 46 kg/m. 
Pour 120 mètres on arrive à 5,5 tonnes par rail.


Vu du chargement de rail depuis la cabine de conduite de la locomotive MaK dans une courbe. La flexibilité des rails est impressionnante.

Photos Théo S.

samedi 8 juillet 2017

La bourreuse Plasser & Theurer hybride E3 par Théo S .


Le 27 Juin , la maison Krebs Gleisbau présentait sa nouvelle bourreuse UNIMAT 09-32/4S DYNAMIC E3 à Berne Weyermanshause. 
Ci joint deux vues.
 Sur une photo la machine capte l'énergie par le pantographe depuis la ligne de contact.
 Le moteur électrique asynchrone entraîne les pompes hydrauliqes. 
Sur l'autre photo c'est le diesel Caterpillar qui fournit l'énergie et le pantographe est baissé.




Photos Théo S.

mercredi 5 juillet 2017

Re 6/6 à Pratteln (Suisse ), le 30.06.2017par Théo S.


Les Re 6/6 sont des locomotives de montagne.
 Avec 7850 kW ce sont les plus puissantes locomotives à six essieux ne comportant aucune électronique de puissance. 
Ce Vendredi 30Juin , j 'ai passé une partie de l'après-midi à Pratteln. 
Ci-joint les différentes Re 6/6 vues :

 Re 6/6 11629 Interlaken


 Re 620 069 (11669) + Re 4/4" 11341 + Re 6/6 11663 + Re 420 346 (11346). 
Toutes les machines circulent en UM et représentes les trois couleurs de ce locomotive.
 Le vert datant de la livraison, le rouge CFF et le rouge/bleu de CFF Cargo .


Re 6/6 11635 Muttenz .


Re 6/6 11677 Neuhausen am Rheinfall .


 Re 6/6 11606 Turgi .


 Re 6/6 11679 Cadenazzo

Photos Théo S. 

dimanche 18 juin 2017

à Bâle , des FRETS et des Locos avec Théo S.


 Le Vendredi 16 Juin , Théo s'est rendu à la gare Badoise.
 Comme toujours beaucoup de trains marchandises qui passent entre les services voyageurs.
 Les trains sont stables, mais les engins moteurs changent de temps en temps .

CFF Cargo International 482 009 Traxx 1 Bombardier - 
ces locomotives circulent en Suisse, Allemagne et Autriche .


 Crossrail 145 CL-031 Traxx 1 Bombardier - 
fait partie des premières livraisons de Traxx désignées Cargo Lok (CL) 
aptes pour les circulations en Allemagne .


BLS Cargo 485 009 Traxx 1 Bombardier (D-CH) et RailPool 186 251 Traxx 2 Bombardier, louée par BLS Cargo - la Traxx 1 est autorisée Suisse et Allemagne, 
la Traxx 2 peut en plus pénétrer aux Pays Bas, en Autriche et Italie (D-A-CH-I-NL).


MRCE 182 562 Taurus Siemens, louée par TX Logistik - 
ce n'est pas fréquent de rencontrer des Taurus en service marchandises dans la région de Bâle.


 MRCE 189 115 F4 Siemens louée par CFF Cargo International - 
ces locomotives permettent de faire des trains sans changement de locomotive
 entre les Pays Bas et l'Italie .


 DB Cargo 185 106 Traxx 1 Bombardier - une des 50 locomotives 
pouvant circuler librement en Suisse et peut être reconnue aux quatre pantos.
 La version uniquement Allemagne n'a que deux pantos.


CFF Cargo Re 421 396 SLM/BBC 
- une des 26 locomotives transformées pour circuler également en Allemagne.

Photos Théo S.

mardi 23 mai 2017

La suite de la cavalcade de Zurich du 21 mai 2017


Maintenant nous passons aux véhicules à bogies:

 L'automotrice 321 type éléphant date de 1930 et fait partie d'une première série
 de 50 motrices à bogies. 
Mise hors service en 1969 et restaurée jusqu'en 1975.
 La remorque 679 fait partie des remorques à essieux avec sièges transversaux construites à la même époque. 
Un éléphant tractait jusqu'à trois remorques à essieux.
 Aujourd'hui trois éléphants sillonnent le réseau zurichois lors de circulations touristiques
 et historiques.


 Les tramways modernes de Zurich avec entrée par la porte arrière et sortie par les portes avants entrent en service en 1939. 
L'automotrice standard 1392 et la remorque standard 732 datent de 1950/1949. 
Il s'agit d'une construction légère moderne.
 La commande des crans se fait par contacteurs commandés
 avec un combinateur avec manivelle. 
La rame est peinte dans le couleurs d'origine et comporte les sièges
 pour les receveurs à l'arrière. 
La motrice est mise hors service en 1986 et le musée termine la révision en 2006
 après remise en état de 1963. 
La remorque est arrêtée en 1996 et ce sont les ateliers centraux qui la restaurent immédiatement.


 L'automotrice standard 1530 est plus légère et moins motorisée que les motrices à manivelles. Sur cette motrice datant de 1949 la commande se fait avec des pédales comme sur les automotrices américaines du type PCC.
 Elle est peinte aux couleurs valables à partir de 1960.
 C'est la dernière motrice d'une série de 52 véhicules.


Avec l'augmentation du trafic les automotrices articulées apparaissent. 
Le modèle "Mirage" 1675 date 1968. 
En tout 126 motrices de ce type ont permis de supprimer le parc de motrices à deux essieux. Elles ont toutes été remplacées à partir de 2006.
 Une centaine de ces trams ont été cédées à Winitza en Ukraine où elles remplacent des KT4 construits par ČKD à Prague.
 Le musée dispose de deux motrice de ce type qui peuvent rouler en UM 
ou avec remorque à bogies.


Les Trams 2000 apparaissent en 1975. 
La motrice articulée 2070 est accouplée avec la remorque motorisée 2413. 

Ces motrices ont permis de remplacer les éléphants et la majorité des rames standard.


Les rames Cobra entièrement à plancher bas entrent en service entre 2006 et 2010.
 Elles ne comportent plus de bogies, mais des roues individuelles qui s'orientent en fonction de la courbe pour réduire l'usure et le bruit. 
Le tramway 3031 est le plus volumineux à Zurich. 
L'arrivé des Cobra a permis de supprimer les Mirages.

Amitiés

Théo

Photos Théo S.

lundi 22 mai 2017

Cavalcade de tramways à Zurich - 1 ére Partie .


Hier Samedi 21 Mai, le musée du tramway a organisé une cavalcade pour fêter les 50 ans depuis la fondation et les dix ans du musée dans l'ancien dépôt de Burgwies. 
Un tronçon a été réservé pour la mise en place des véhicules.
 Les lignes circulant normalement entre Central et Bellevue ont été déviées entre 08.00 et 11.30.

 Depuis une réplique du tramway hippomobile à la dernière commandes des tramways "Cobra" de Bombardier tout était représenté.


 Remorque hippomobile 27 de 1885. 
Elle a été construite sur un châssis d'un tramway électrique. 
Le réseau hippomobile de Zurich était à voie normale et le réseau électrique à voie métrique.
 Le véhicule est normalement exposé au musée des transport à Lucerne.


L'automotrice 1 du Zürich - Oerlikon - Seebach de 1897 a circulé jusqu'en 1966.
 Après restauration ,elle est remise en service en 1985 
et est le plus ancien tramway opérationnel en Suisse.


L'automotrice 2 du Limmattal-Strassenbahn est mise en service en 1900.
 En 1934 elle est vendue au Martigny - Châtelard comme engin de manœuvre pour la construction des grands barrages. 
Elle servait également au transport d'écoliers sur le haut de la ligne
 qui ne comporte pas de crémaillère. 
En 1974 elle revient à Zurich et subit une restauration pour reprendre du service en 2001.
 La petite remorque postale est une réplique et date de 2001.


 L'automotrice 102 de 1900 dispose d'un châssis américain Peckham. 
En tout 57 véhicules de ce type sont mis en service à Zurich. 
La 102 est mise hors service en 1942 et stockée pour un futur musée.
 Sa remise en service en 1974 ne demande que peux de travaux.


 L'automotrice 176 de 1909 fait partie d'une série de 88 véhicules. 
Il ne manquait pas grand chose et elle aurait été démolie comme dernière à la fin des années 60. Après restauration elle reprend du service en 1973.
 La remorque 455 est entrée en service en 1912 au tramways de Schaffhouse avec le numéro 55. Après la fermeture du réseau en 1966 elle est reprise par le musée de Zurich.
 Le même modèle n'existait plus à Zurich. 
Après mise aux nouvelles couleurs ,elle entre en service.


 la dernière série d'automotrices à essieux numéro 2 date de 1928.
 Elle est remise aux couleurs d'origine en 1969 et reprend du service. 
En tout 28 motrices de ce type ont été livrées. 
La remorque 626 date 1925 et a circulé jusqu'en 1969, date de la reprise.
 Ces deux engins formaient la première rame opérationnelle du musée.

Les engins à bogies suivront.

Amitiés

Théo

Photos Théo S .

samedi 20 mai 2017

le chemin de fer le plus pentu du monde, la crémaillère du Pilate.


Théo étais sur le chemin de fer le plus pentu du monde, la crémaillère du Pilate en Suisse.
 La rampe maximale est de 480 pour mille (48 %). 
Ci joint une vue de l'automotrice 21 de 1937 et de la 31 pour le transport des marchandises. 
En haute saison elle cède le châssis pour devenir la motrice 29 avec une caisse voyageur.
 De juin à octobre les dix motrices assurent le trafic avec zéro réserve. 
Les réparations se font de nuit.


Amitiés

Théo


Photos Théo S.

jeudi 18 mai 2017

RABe 501 en Suisse ,Première course d'une rame par Théo S.


Ce Mardi 18 Mai , le constructeur Stadler a présenté sa rame EC 250
 lors de la première course non remorquée en ligne. 
Théo S.est  allé pour prendre des photos. 
Actuellement la rame RABe 501 93 85 0 501 001 ne peut pas rouler régulièrement sur le réseau suisse, car elle ne dispose que d'un équipement ETCS.
 Les anciens systèmes Signum et ZUB en cours de remplacement ne sont pas reconnus. 
Les travaux devraient se terminer courant 2018. 
Entre Bussnang et Bettwiesen, les signaux sont déjà équipés d'Eurobalises ,
 et ont permis de rouler en toute sécurité.


La première rame EC 250 sort des usines Stadler à Bussnang .


La première rame EC 250 revient d'une courte sortie sur le viaduc de Bussnang .


La première rame EC 250 revient de sa première course à Tobel-Affeltrangen 
et s'approche de la gare de Märwil.


La première rame EC 250 s'approche du signal d'entrée de Märwil.


 La première rame EC 250 se dirige lors du deuxième voyage avec les invités
 en direction de l'arrêt de Tägerschen.

Amitiés

Théo

Photos Théo S.