Affichage des articles dont le libellé est Theo S.. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Theo S.. Afficher tous les articles

dimanche 18 juin 2017

à Bâle , des FRETS et des Locos avec Théo S.


 Le Vendredi 16 Juin , Théo s'est rendu à la gare Badoise.
 Comme toujours beaucoup de trains marchandises qui passent entre les services voyageurs.
 Les trains sont stables, mais les engins moteurs changent de temps en temps .

CFF Cargo International 482 009 Traxx 1 Bombardier - 
ces locomotives circulent en Suisse, Allemagne et Autriche .


 Crossrail 145 CL-031 Traxx 1 Bombardier - 
fait partie des premières livraisons de Traxx désignées Cargo Lok (CL) 
aptes pour les circulations en Allemagne .


BLS Cargo 485 009 Traxx 1 Bombardier (D-CH) et RailPool 186 251 Traxx 2 Bombardier, louée par BLS Cargo - la Traxx 1 est autorisée Suisse et Allemagne, 
la Traxx 2 peut en plus pénétrer aux Pays Bas, en Autriche et Italie (D-A-CH-I-NL).


MRCE 182 562 Taurus Siemens, louée par TX Logistik - 
ce n'est pas fréquent de rencontrer des Taurus en service marchandises dans la région de Bâle.


 MRCE 189 115 F4 Siemens louée par CFF Cargo International - 
ces locomotives permettent de faire des trains sans changement de locomotive
 entre les Pays Bas et l'Italie .


 DB Cargo 185 106 Traxx 1 Bombardier - une des 50 locomotives 
pouvant circuler librement en Suisse et peut être reconnue aux quatre pantos.
 La version uniquement Allemagne n'a que deux pantos.


CFF Cargo Re 421 396 SLM/BBC 
- une des 26 locomotives transformées pour circuler également en Allemagne.

Photos Théo S.

mardi 23 mai 2017

La suite de la cavalcade de Zurich du 21 mai 2017


Maintenant nous passons aux véhicules à bogies:

 L'automotrice 321 type éléphant date de 1930 et fait partie d'une première série
 de 50 motrices à bogies. 
Mise hors service en 1969 et restaurée jusqu'en 1975.
 La remorque 679 fait partie des remorques à essieux avec sièges transversaux construites à la même époque. 
Un éléphant tractait jusqu'à trois remorques à essieux.
 Aujourd'hui trois éléphants sillonnent le réseau zurichois lors de circulations touristiques
 et historiques.


 Les tramways modernes de Zurich avec entrée par la porte arrière et sortie par les portes avants entrent en service en 1939. 
L'automotrice standard 1392 et la remorque standard 732 datent de 1950/1949. 
Il s'agit d'une construction légère moderne.
 La commande des crans se fait par contacteurs commandés
 avec un combinateur avec manivelle. 
La rame est peinte dans le couleurs d'origine et comporte les sièges
 pour les receveurs à l'arrière. 
La motrice est mise hors service en 1986 et le musée termine la révision en 2006
 après remise en état de 1963. 
La remorque est arrêtée en 1996 et ce sont les ateliers centraux qui la restaurent immédiatement.


 L'automotrice standard 1530 est plus légère et moins motorisée que les motrices à manivelles. Sur cette motrice datant de 1949 la commande se fait avec des pédales comme sur les automotrices américaines du type PCC.
 Elle est peinte aux couleurs valables à partir de 1960.
 C'est la dernière motrice d'une série de 52 véhicules.


Avec l'augmentation du trafic les automotrices articulées apparaissent. 
Le modèle "Mirage" 1675 date 1968. 
En tout 126 motrices de ce type ont permis de supprimer le parc de motrices à deux essieux. Elles ont toutes été remplacées à partir de 2006.
 Une centaine de ces trams ont été cédées à Winitza en Ukraine où elles remplacent des KT4 construits par ČKD à Prague.
 Le musée dispose de deux motrice de ce type qui peuvent rouler en UM 
ou avec remorque à bogies.


Les Trams 2000 apparaissent en 1975. 
La motrice articulée 2070 est accouplée avec la remorque motorisée 2413. 

Ces motrices ont permis de remplacer les éléphants et la majorité des rames standard.


Les rames Cobra entièrement à plancher bas entrent en service entre 2006 et 2010.
 Elles ne comportent plus de bogies, mais des roues individuelles qui s'orientent en fonction de la courbe pour réduire l'usure et le bruit. 
Le tramway 3031 est le plus volumineux à Zurich. 
L'arrivé des Cobra a permis de supprimer les Mirages.

Amitiés

Théo

Photos Théo S.

lundi 22 mai 2017

Cavalcade de tramways à Zurich - 1 ére Partie .


Hier Samedi 21 Mai, le musée du tramway a organisé une cavalcade pour fêter les 50 ans depuis la fondation et les dix ans du musée dans l'ancien dépôt de Burgwies. 
Un tronçon a été réservé pour la mise en place des véhicules.
 Les lignes circulant normalement entre Central et Bellevue ont été déviées entre 08.00 et 11.30.

 Depuis une réplique du tramway hippomobile à la dernière commandes des tramways "Cobra" de Bombardier tout était représenté.


 Remorque hippomobile 27 de 1885. 
Elle a été construite sur un châssis d'un tramway électrique. 
Le réseau hippomobile de Zurich était à voie normale et le réseau électrique à voie métrique.
 Le véhicule est normalement exposé au musée des transport à Lucerne.


L'automotrice 1 du Zürich - Oerlikon - Seebach de 1897 a circulé jusqu'en 1966.
 Après restauration ,elle est remise en service en 1985 
et est le plus ancien tramway opérationnel en Suisse.


L'automotrice 2 du Limmattal-Strassenbahn est mise en service en 1900.
 En 1934 elle est vendue au Martigny - Châtelard comme engin de manœuvre pour la construction des grands barrages. 
Elle servait également au transport d'écoliers sur le haut de la ligne
 qui ne comporte pas de crémaillère. 
En 1974 elle revient à Zurich et subit une restauration pour reprendre du service en 2001.
 La petite remorque postale est une réplique et date de 2001.


 L'automotrice 102 de 1900 dispose d'un châssis américain Peckham. 
En tout 57 véhicules de ce type sont mis en service à Zurich. 
La 102 est mise hors service en 1942 et stockée pour un futur musée.
 Sa remise en service en 1974 ne demande que peux de travaux.


 L'automotrice 176 de 1909 fait partie d'une série de 88 véhicules. 
Il ne manquait pas grand chose et elle aurait été démolie comme dernière à la fin des années 60. Après restauration elle reprend du service en 1973.
 La remorque 455 est entrée en service en 1912 au tramways de Schaffhouse avec le numéro 55. Après la fermeture du réseau en 1966 elle est reprise par le musée de Zurich.
 Le même modèle n'existait plus à Zurich. 
Après mise aux nouvelles couleurs ,elle entre en service.


 la dernière série d'automotrices à essieux numéro 2 date de 1928.
 Elle est remise aux couleurs d'origine en 1969 et reprend du service. 
En tout 28 motrices de ce type ont été livrées. 
La remorque 626 date 1925 et a circulé jusqu'en 1969, date de la reprise.
 Ces deux engins formaient la première rame opérationnelle du musée.

Les engins à bogies suivront.

Amitiés

Théo

Photos Théo S .

samedi 20 mai 2017

le chemin de fer le plus pentu du monde, la crémaillère du Pilate.


Théo étais sur le chemin de fer le plus pentu du monde, la crémaillère du Pilate en Suisse.
 La rampe maximale est de 480 pour mille (48 %). 
Ci joint une vue de l'automotrice 21 de 1937 et de la 31 pour le transport des marchandises. 
En haute saison elle cède le châssis pour devenir la motrice 29 avec une caisse voyageur.
 De juin à octobre les dix motrices assurent le trafic avec zéro réserve. 
Les réparations se font de nuit.


Amitiés

Théo


Photos Théo S.

jeudi 18 mai 2017

RABe 501 en Suisse ,Première course d'une rame par Théo S.


Ce Mardi 18 Mai , le constructeur Stadler a présenté sa rame EC 250
 lors de la première course non remorquée en ligne. 
Théo S.est  allé pour prendre des photos. 
Actuellement la rame RABe 501 93 85 0 501 001 ne peut pas rouler régulièrement sur le réseau suisse, car elle ne dispose que d'un équipement ETCS.
 Les anciens systèmes Signum et ZUB en cours de remplacement ne sont pas reconnus. 
Les travaux devraient se terminer courant 2018. 
Entre Bussnang et Bettwiesen, les signaux sont déjà équipés d'Eurobalises ,
 et ont permis de rouler en toute sécurité.


La première rame EC 250 sort des usines Stadler à Bussnang .


La première rame EC 250 revient d'une courte sortie sur le viaduc de Bussnang .


La première rame EC 250 revient de sa première course à Tobel-Affeltrangen 
et s'approche de la gare de Märwil.


La première rame EC 250 s'approche du signal d'entrée de Märwil.


 La première rame EC 250 se dirige lors du deuxième voyage avec les invités
 en direction de l'arrêt de Tägerschen.

Amitiés

Théo

Photos Théo S.

vendredi 21 avril 2017

Une rame Alstom vient en Suisse pour des essais ce Vendredi par Théo !!


Ce vendredi 21 Avril , grande surprise à Basel Badischer Bahnhof.
 La locomotive RailAdventure 139 558 arrive avec la rame Z 31501 / Z 31502
 pour l'homologation suisse. 
Après un court arrêt sur voie 1 le train repart avec la locomotive CFF Re 4/4'' 11304. 
Sur le flanc est marqué: ALSTOM teste le nouveau train transfrontalier France - Suisse. 
Je pense que ce sont ces rames qui circuleront entre Genève et Annemasse.
 La Suisse y mettra des FLIRT de chez Stadler.




Voir également le détail sur les Z 31500 sur le lien ci-dessous :


Photos Théo S .

VSOE à Prattwln Salina Raurica par Théo S .


 Ce Vendredi matin , le NightJet ÖBB Hamburg - Berlin - Basel - Zürich 
avait 25 minutes de retard à l'arrivée depuis l'Allemagne. 
C'est la Re 4/4'' 11127 qui a assuré la traction en Suisse.


A distance de block suivait le VSOE tracté par les Re 460 008 et 460 046.
 Le train faisant pas loin de 1000 tonnes il est indispensable de disposer de deux locomotives pour passer les rampes de 27 pour mille de l'ancienne ligne du Gothard. 
Normalement deux Re 4/4'' assurent la traction.

Amitiés

Théo S.



Le suivi du VSOE depuis Calais jusqu'en Suisse  !!!!

Photos Théo S.


jeudi 13 avril 2017

Retour de Pologne - passage à Bâle par Théo S.


Théo S. est  de retour en Suisse après un programme bien chargé 
sans aucun jour de repos en Pologne.

Hier , Mercredi , Théo a fait une rapide sortie à Bâle gare Badoise.

 Un premier train de voitures tracté par la Traxx 185 105 DB Cargo.


Le deuxième train de voitures tracté par la Re 4/4" 11257, devenue 420 257, de SBB Cargo.


Le troisième train de voitures tracté par la ES 64 F4-289
 louée par SBB Cargo International à MRCE.


 Un train de Red Bull qui a transité depuis l'Autriche vers l'Allemagne par la Suisse
 tracté sans changement de locomotive par la Traxx 185 125 de DB Cargo. 
Dans les 38 wagons à parois coulissantes il y a un sacré quantité de sucre. 
Chaque jour ouvrable il y a 4 à 5 paires de trains qui transitent. 
Tous les wagons sont équipés de géo-localisation par GPS.


 La Traxx 185 359  de DB Cargo achemine une voiture à deux étages de Bautzen
 (près de la frontière polonaise) vers Bâle triage.
 Comme elle n'est pas freinée il y a des wagons plats pour disposer de poids frein.
 Les wagons encadrant sont mêmes chargés de blocs de béton. 
Un wagon sert au retour des bogies de transport.....


......Une motrice d'extrémité des rames Twindexx de Bombardier 
d'une des 62 rames pouvant rouler à 200 km/h. 
Les rames longues de 200 mètres comportent huit caisses et
 les rames courtes de 100 mètres quatre caisses. 
Le véhicule n'est pas encore aménagé et reçoit son équipement à Villeneuve sur le lac Léman. Les bogies de transport seront remplacés par des bogies moteurs 
construits à Siegen en Allemagne. 
Le retard de livraison pour la première rame atteint actuellement trois ans.

Photos Théo S.


dimanche 9 avril 2017

Mysłowice en Silésie par Théo après la Pologne .


 Le 07 Avril ,premier jour de pluie après de semaines de beau temps.
 A Katowice nous décidons de faire du tramway. 
Il s'agit du plus grand réseau suburbain au monde, car il relie différentes villes en Silésie
(Sud Ouest de la Pologne ). 
Il y a des tronçons à voie unique avec block de ligne fonctionnant
 avec la tension ligne de contact. 
Nous partons vers l'est jusqu'à la gare de Mysłowice. 
Le tram dépasse un lourd train de charbon. 
Ceci fait que nous nous rendons en gare.
 On le voit de loin garé en attente de dépassement et il démarre derrière un voyageur..
 Ensuite deux locomotives diesel passent hlp. 
Pour terminer notre arrêt d'environ une heure un train de charbon vide
 passe dans l'autre sens. 
Les installations sont surdimensionnées et dans un état assez médiocre. 
Les vitesses pratiquées sont basses pour éviter les problèmes.


Ci-dessus , la ET41-141 de PKP Cargo fait partie d'une série de 200 locomotives doubles
 construites par Hypolit Cegielski à Poznań à partir de 1977. 
Ce sont deux EU07 accouplées en permanence dos à dos,
 car il n'y a que deux cabines de conduite.



La 66153 EWS a débuté sa carrière au Royaume Unie. 
Maintenant elle roule pour DB Schenker Rail Polska. 
Elle part chercher une rame de charbon sur un embranchement non-électrifié.




La M62-3536 a un historique intéressant. 
Construite à Lugansk pour les PKP sous le numéro ST44-952 elle entre en service en  1977.
 Elle passe ensuite en Allemagne au PEG qui lui donne le numéro V 200.10. 
Puis c'est CTL Logistics qui la reprend sous la désignation ST44-R010.
 Elle est vendue en 2016 au loueur Lokomotyv Bronisław Plata qui la loue à PKP Cargo.



La EU07E-172 de PKP Cargo revient avec une rame de 42 wagons vides.
 C'est la longueur standard des trains de charbon en Silésie. 
Cette locomotive servait de base pour concevoir les ET41 doubles.


 Les aciéries Arcelor-Mittal de Katowice disposent d'un réseau ferré énorme.
 Deux lignes de trams terminent devant l'usine. 
Là on peut voir deux voies du réseau interne.
 La locomotive TEM2-057 de Kolpremassure   manœuvre sur le site.
 Elle remonte une rame de wagons vides pour charger des brames d'acier.



Il n'y a plus que quatre jours à passer en Pologne et on découvre tous les jours de nouveautés.


Photos Théo S.

samedi 8 avril 2017

Pologne , Des locomotives diesel de ligne par Théo S .


Suite du reportage de Théo S. en Pologne  :

Le réseau polonais comporte également des lignes non électrifiées 
qui nécessitent l'engagement de locomotives diesel de ligne.

La SU45 assurait longtemps des trains voyageurs comme marchandises.
 La majorité des locomotives est aujourd'hui garée sans utilisation 
comme la SU45-164 en gare de Krzyz.


La M62-1211 de Pol-Miedź Trans quitte la gare de Piła Główna. 
Cette locomotive construite à Lugansk équipe également les PKP
 qui en a réceptionné 1183 exemplaires désignées ST44. 
Les privés ont repris des locomotives PKP mais aussi de engins venant de l'étranger.


 La ST44-1233 de PKP Cargo a été modernisée sans recevoir de nouveau moteur diesel.
 Elle fait un mouvement de manœuvre en gare d'Olsztyn.


La ST45-14 de PKP Cargo est également une locomotive modernisée sans remotorisation. 
Elle traverse la voies réservées aux trains fret en gare d'Olsztyn.


 La ST43 R004 de CTL Logistics passe en gare de Skierniewice hlp. 
Electroputere à Craiova a construit 422 LDE 2100 pour les PKP désignées ST43.
 En tout plus de 2000 locomotives ont été construites sous licence SLM/BBC/Sulzer pour la Pologne, Roumanie, Bulgarie et la Chine. 
Les privés ont repris des locomotives PKP comme roumaines.



 La plus récente des locomotives diesel est la SU160 de PKP Intercity. 
Les dix exemplaires construites par Pesa à Bydgoszcz tractent des rapides
 sur des lignes non électrifiées. 
La SU160-003 se met en tête du train IC Warszawa - Lublin 
pour l'amener jusqu'à Rzeszôw Głôwny.

Photos Théo S.

mercredi 5 avril 2017

Pologne avec Théo S: Trains marchandises à Skierniewice.


Lundi 03 Avril , une sortie à Skierniewice à l'ouest de Warszawa.
 Ici la ligne uniquement marchandises venant de Terespol (frontière avec la Bielorussie) 
rejoint le réseau parcouru par les trains marchandises.

La locomotive 201Eo-004 de Rail Polska a été construite par Pafawag à Wrocław 
pour le Maroc. 
Après sa mise hors service elle est rentrée en Pologne et a reçu une grande révision, 
permettant de débuter une seconde carrière.


 La ET22-656 de PKP-Cargo fait partie des 1183 locomotives 
construites par Pafawag pour les PKP. 
Depuis cinq ans les restantes (plusieurs centaines) ne font plus que des marchandises. Différentes modernisations ont été faites, mais toujours en très petit nombre.


 La ET22-834 arrive de Terespol avec des conteneurs venant de Chine. 
Les wagons sont des transformations pour les affecter à cette nouvelle utilisation. 
De ce fait le train aura son terminus en Pologne.


: DB Cargo Rails Polska est le seul exploitant polonais qui a acheté des Vectrons 
en "grand" nombre (23 locomotives). 
Elles ne peuvent pas quitter la Pologne, car elles sont conçues pour 3000 volts courant continu.


PKP Cargo a acheminé un deuxième train de conteneurs venant de Chine
 et transbordés sur wagons voie normale à Terespol. 
La locomotive EU07E-041 a été constriite par Pafawag. 
Le train ne comporte que des wagons construits pour le transport de conteneurs. 
Il continuera son parcours en direction de l'Allemagne.


En général on rencontre les trains de marchandises suivants sur le réseau polonais:

- conteneurs principalement en transit,
- charbon depuis la Silésie vers les consommateurs (sidérurgie, centrales) et depuis les ports (pour le charbon importé) vers les consommateurs,
- matériaux de construction comme gravier qui est fréquemment acheminé en tomberaux,
- produits minéraliers par trains blocs de citernes,
- trains de ciment depuis les cimenteries vers les consommateurs.

Amitiés

Théo S.

à suivre , des Locos Diesels 



Photos Théo S.